L’enquête sur la cyberattaque de 2016 mène à des accusations

(Ottawa, Ontario – le 4 octobre 2018) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) est heureux d’assister à la conclusion de l’enquête de deux ans sur la violation de la sécurité de son réseau privé. Les accusations portées aujourd’hui par le département de la Justice des États-Unis (disponible uniquement en anglais) sont l’aboutissement d’une collaboration internationale entre forces de l’ordre et organisations antidopage. Nous saluons le travail exceptionnel réalisé par les enquêteurs des deux côtés de la frontière, dont l’expertise technique et juridique a permis de porter des accusations contre sept personnes impliquées directement dans le crime informatique.

Compte tenu de l'ampleur de cette activité criminelle, il convient que les responsables de cette attaque contre le CCES et d’autres organisations antidopage et les organisations dans d’autres secteurs pourront maintenant être punis à juste titre.

Ce qui est arrivé au CCES, à l’Agence mondiale antidopage (AMA) et à l’Agence américaine antidopage (USADA) est un douloureux rappel de la vulnérabilité de notre secteur aux cyberattaques ciblées. Toutes les organisations responsables des renseignements personnels des athlètes doivent faire de la cybersécurité une priorité et améliorer continuellement leurs efforts pour prévenir et détecter les intrusions.

Pour un rappel du contexte, consultez la FAQ publiée par le CCES à la suite de l’interruption de service causée par la violation de sécurité en 2016.

À propos du CCES

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît la contribution financière du gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

 

Renseignements :

Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
mcumming@cces.ca